chemins d art en armagnac

Toutes les éditions L'association

Troisième édition

affiche chemins art en armagnac 3e editionArt contemporain & patrimoine

La troisième édition des Chemins d’Art en Armagnac s’est déroulée du jeudi 17 mai au dimanche 17 juin 2012, accueillant 5 artistes dans 5 lieux différents :

  • à CONDOM : le Lycée Bossuet a accueilli Denis TRICOT qui a déployé sous une allée de platanes et au pied de son château d’eau, une installation composées de lattes de peuplier enlacées, conçue comme une sculpture livre. . C’est aussi au Lycée qu’une exposition collective permettait aux visiteurs de mieux comprendre le travail de chaque artiste participant à l’édition 2012 (vidéos, croquis, autres oeuvres…).
  • à CONDOM toujours, dans la chapelle isolée du Domaine de Gensac, Michel CAMPISTRON a créé un univers où la chouette et son cri, les plumes, les clous et la croix évoquaient avec subtilité et douceur les thèmes qui l’habitent, dans une harmonie de blancs à peine surlignés de noirs.
  • à CASTELNAU SUR L’AUVIGNON, c’est une installation de Miguel CHEVALIER, pionnier connu de l’art numérique, qui a animé pendant un mois l’église du hameau d’Aurens, projetant sur une sphère un tourbillon coloré de rosaces numériques sans cesse renouvelées.
  • à SAINT ORENS – POUY PETIT, Youri JARKI a suspendu aux poutres de la grande salle du Château-Mairie de très impressionnantes toiles dépourvues de châssis. Par ailleurs, de nombreuses toiles, plus petites et très colorées, étaient proposées sur les murs de la salle.
  • à BERAUT, c’est sous la majestueuse allée de tilleuls du Château de Malaussane, le long du parc à la française, que Pierre MARCHAND a disposé ses « hommes graines » en bois brûlé.

En suivant un parcours très bien balisé, les visiteurs ont été au rendez-vous, puisque le nombre de visites s’est situé entre 1000 et 1500 par site . Plus des 2/3 des visiteurs sont venus de la région Midi-Pyrénées (dont la majorité du Gers). Le tiers restant se répartissant de manière équilibrée entre aquitains, originaires d’autres régions française et étrangers.

Comme chaque année, avec l’appui de différents enseignants et de Christophe Bassetto, conseiller pédagogique à l’Inspection Académique, un effort particulier a été fait en direction des élèves des écoles, collèges et lycée. Cela s’est traduit par 33 visites de groupes d’élèves, soit 673 jeunes.

L’accueil du public sur les sites a été réalisé par plus de 40 bénévoles se répartissant 210 demi-journées de présence active sur les sites.

Plusieurs indices montrent que les Chemins d’Art en Armagnac grandissent doucement. Citons simplement l’intérêt croissant que les institutionnels régionaux portent à la manifestation.

bridgemedia | THE SNEAKER BULLETIN