chemins d art en armagnac

Toutes les éditions L'association

Armelle Caron à Lagraulet-du-Gers

  • Hôtel Castel Pierre 1
  • Hôtel Castel Pierre 2

L'hôtel Castel Pierre

Ce bâtiment est érigé sur les vestiges du château de Lagraulet-du-Gers, village situé à l’ouest du département au milieu des vignes, entre Condom et Eauze.
à l’origine, ce château de type gascon par excellence se réduisait à un corps de logis de plan rectangulaire flanqué de deux tourelles carrées, entouré de douves en eau, sur un promontoire à 186 m de hauteur.
La construction du château actuel daterait de 1245 avec la création du castelnau (village autour d’un château). Après la guerre de Cent Ans, le XIVe siècle voit la construction des bases du bâtiment central (hôtel actuel). Suivent les guerres de religion (1562-1572) et les ravages causés par Montgomery sur l’Armagnac.
De la fin du XVIe siècle au XVIIe siècle, les familles Rochechouart, Esparbès puis Marmiesse restaurent le château. Il est enfin racheté en 1780 par Gaspard de la Rochelambert. Il n’y a plus de murailles et l’édifice est à l’abandon. Au XIXe siècle, de nombreux aménagements le transforment en bâtisse bourgeoise et conduisent à la création du parc et d’un chai. En effet, le château est le siège d’une propriété viticole importante qui assure la richesse de ses propriétaires.
La première mention de l’église du village date de 1195. Elle possède des chapiteaux sculptés représentant des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle (XVe siècle). La via Podiensis est tout proche.
Le peintre Jean-Paul Chambas a habillé la façade du château d’eau du village d’une fresque « Le Chemin des étoiles » qui évoque cette itinérance.

 

 

Armelle Caron

Artiste plasticienne, Armelle Caron, née en 1978, est diplômée des Beaux-arts d’Avignon en 2004. Depuis elle explore le monde et les cartes au travers du dessin et de l’écriture. Ce travail d’une grande sobriété plastique prend forme dans des séries qui allient souvent le texte et le trait. Elle propose un regard poétique sur notre rapport à l’image du monde.

 

  • Armelle Caron 1
  • Armelle Caron 2
  • Armelle Caron 3
  • Armelle Caron 4
  • Armelle Caron 5

« Les mots du vallon » 1- Parfois les mots (2.80 m x 1 m) 2- Des mots reposent (4.20 m x 3.80 m) Installations permanentes au Vallon du Villaret (Lozère), pvc expansé, filin métallique / « Paysages courbes », IGN 2546OT, 75 x 120 cm, sérigraphie en 6 ex., imprimé Au Bon Tir. / « Été 2014, notre chambre », série de transfert sur papier Rives, BFK., 52 x 64 cm /« Maison poirier », 50 x 50 cm, sérigraphie en 30 ex., imprimé à l’Atelier Brise Lames, 2014.

 
  • Respirer Armelle Caron 1
  • Respirer Armelle Caron 2
  • Respirer Armelle Caron 3
  • Respirer Armelle Caron 4
  • Respirer Armelle Caron 5
 
Respirer

Ce qui m’a séduite au premier passage au Castel Pierre de Lagraulet-du-Gers ont été les douves en eaux. En ce jour de janvier, il n’y a pas une once de vent, et l’eau sombre reflète à la perfection un ciel lumineux et pommelé.
Ce lieu romantique m’a tout de suite évoqué les Ophélie de l’histoire de l’art, ces images à la fois glauques, mélancoliques et toutes pleines d’une poésie romantique.
C’est bien la surface de l’eau qui m’a intéressée au premier abord. Cet espace d’entre-deux mi-solide/mi-pénétrable, mi-sombre/mi-lumineux, mi-air/mi-eau, mi-inquiétant/mi-léger.
L’installation Respirer, nous plonge dans ces mi-chemins, des visages viennent percer la peau de l’eau pour y respirer, calmement.